création 2017

Présentation

Tinggg! Surgissement d’un son de guitare… Et d’une « molécule » recouverte d’un tissu couleur terre. Puis d’autres similaires. Distinctes les unes des autres tant dans leur déplacements que dans leur bruitages, elles évoluent et se rassemblent en un atome unique. Une anémone de mer de laquelle s’extraient 7 enfants qui chantent et rêvent tout haut de devenir star, pilote, présidente du monde entier… La scène se gorge alors de musiques hybrides composées de percussions, chants en moré, dioula, français… et l’humanité se sépare en deux univers. Le partage des genres impose un rythme cadencé entre humour et violence. Les hommes n’ont de cesse d’asservir les femmes. Aux agressions et à la soumission, elles répondent Oui, merci. Je ferai tout ce que tu veux. Encagées, sont-elles assignées à leur résidence à vie ?

Tandis que les hommes se mettent à douter de leur partition, les femmes continuent à s’activer entre cuisine, couture, ménage, coiffure… jusqu’au moment où ils réclament A Manger. A ces mots, elles cassent les murs de leur prison, évacuent leurs colères, revendiquent leur liberté et se rebellent. Rap, confrontation, discussion. Vers quel monde tendons-nous ?

Distribution

Un spectacle de Barthélemy Bompard | mise en scène de Barthélemy Bompard | inventé et interprété par Armelle Bérengier, Dominique Bettenfeld, Jean-Pierre Charron, Rasmata Kouraogo, Hilaire Nana, Olivier Somé et Maïmouna Tony | composition et interprétation musicale Jean-Pierre Charron et Olivier Somé | costumes de Rokiatou Touré et Marie-Cécile Winling | décor d’Abdraman Ouedraogo et de la cie Takara

Aide à la création et soutiens

Aides à la création et soutiens ACMUR – Festival Rendez-vous chez nous | Association Siraba | Atelier 231, C.N.A.R. à Sotteville-lès-Rouen | Coopérative De Rue et De Cirque (2r2c) | Institut Français à Paris | Les Ateliers Frappaz, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public (Villeurbanne) | Mairie de Nanterre – Festival Parade(s) | SPEDIDAM.

Photos

Vidéo

Vidéo  » Série C  » – 3’03
2017 – Julien Penichost