La compagnie Kumulus

De réalité crue et de sentiments à fleur de peau, c’est de cela dont il s’agit.

Sensible au travail de Pina Bausch, Jérôme Bosch et Alain Platel, Barthélemy Bompard insuffle un air d’expressionnisme allemand dans ses spectacles où l’émotion est poussée jusqu’à son paroxysme.
À travers le geste, le mot et le son, la compagnie retranscrit des sujets de la vie quotidienne et de l’actualité mondiale: racisme, folie, exode… La scénographie et l’écriture s’articulent autour d’un paramètre théâtral majeur : l’espace public.


LIBÉRATION
Rencontres de boîtes
« Le théâtre aussi perd ses repères. Par ces duos aux airs de sculptures éphémères, Kumulus fait disparaître la scène et l’atomise en autant d’îlots. Le spectacle quitte toute narration au profit d’une langue en mouvement.
L’HUMANITÉ
Les Squames
« Spectacle époustouflant d’hommes singes dans une cage posée au milieu du Jardin des Carmes. »
RUE DU THÉÂTRE – Michel Voiturier
Les Pendus
« Une écriture torrentielle, une mise en scène limpide. Le spectacle est fort. Il est sans concession. »
DANSER – Thomas Hahn
Silence encombrant
« Ces déchets humains deviennent universels et plus vrais que nature, en épousant l’inébranlable danse du temps. »

En 2006, Barthélemy Bompard reçoit le prix SACD des arts de la rue pour l’ensemble de son œuvre.

Prix du meilleur spectacle au festival de Teatro y Artes de Calle – Valladolid (Espagne) pour Silence encombrant en 2012 et pour Itinéraire sans fond(s) en 2002.

Prix du meilleur spectacle lors de l’international Strassentheaterfestival d’Holzminden (Allemagne) pour Les Squames.

Prix Beaumarchais pour l’écriture d’Itinéraires sans fond(s) en 2002.

Prix du meilleur spectacle du festival de Chalon dans la rue pour SDF en 1992.


La compagnie est soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles d’Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Drôme.